Marie Leszczynska (1703-1768) en Junon, d'après Guillaume Coustou

XIX ème siècle

 Marie Leszczynska, un putto lui remet une couronne en bronze doré dans la main gauche tandis qu’elle tient un écu aux fleurs de lys doré dans la main droite.

Un paon, attribut de la déesse Junon, repose sur sa droite et veille à la transmission de la couronne.
Epreuve en bronze à patine brune et dorée.

Travail d’après Guillaume Coustou (Lyon, 1677 – Paris, 1746) d’époque Restauration, début XIXème
Dimensions H : 36 cm.

Repose sur un socle en métal patiné

Le Musée du Louvre conserve le marbre original dans le département des sculptures, sous le numéro d’inventaire M.R. 1813. Il est ainsi décrit:

Guillaume COUSTOU
Lyon, 1677 – Paris, 1746

Marie Leszczynska (1703-1768) en Junon
1731
Marbre
H. : 1,98 m. ; L. : 1,09 m. ; Pr. : 0,71 m.

L’oeuvre – avec son pendant représentant Louis XV – est une commande du directeur général des Bâtiments du Roi, le duc d’Antin, en 1725, pour orner le parc de son château de Petit-Bourg. Les deux statues intégreront le domaine royal à Versailles après la mort du duc. Le portrait travesti était une mode durant le premier tiers du XVIIIe siècle, illustrée notamment en peinture par les tableaux de Largillierre et de Nattier.

Entré au Louvre en 1850
Département des Sculptures
M.R. 1813

source: http://cartelfr.louvre.fr/cartelfr/visite?srv=car_not_frame&idNotice=514

Louis XV, qui faisait donc pendant à cette sculpture, était lui représenté en Jupiter (conservé au Louvre : MR 1811) et était l’oeuvre de Nicolas Coustou.

On notera enfin, concernant notre bronze, que l’écu aux fleurs de lys a été ajouté si on le compare à l’oeuvre de Guillaume Coustou.